La Une du journal Présence Chrétienne N° 240 de mai 2016

presence 01Editorial 240 : La politique, entre dialogue et miséricorde

Le Togo a commémoré le 27 avril dernier, son 56ème anniversaire d’accession à la souveraineté internationale. Mais, au-delà des célébrations festives menées par le gouvernement à travers la retraite aux flambeaux, les défilés et réjouissances populaires, il faut noter l’organisation de manifestations parallèles par certains partis politiques de l’opposition qui déplorent l’état d’avancement de la République.

A cette occasion, la Conférence des Évêques du Togo a publié une Lettre pastorale intitulée « Soyons responsables dans la justice et la vérité ». Adressée à tout le peuple togolais, cette lettre pastorale est un message de paix et un appel à la responsabilité de tous en vue de fonder solidement une véritable « communauté nationale ».

Plus de cinquante ans après l’indépendance, « la situation de notre Pays exige, plus que jamais, un sursaut et une véritable prise de conscience de nos responsabilités politiques », interpelle la Conférence des Évêques du Togo (CET).

Ce document rappelle quelques notions fondamentales en matière politique, présente un état des lieux expliquant le vivre ensemble citoyen et les interventions de l’Eglise depuis les indépendances, et enfin lance un appel ciblé à toutes les composantes de la nation afin de les inviter, chacune selon sa mission propre, à une responsabilité citoyenne.« Il n’y a jamais de responsabilité sans la vérité », affirment les Évêques qui dénoncent « l’indifférence » et « l’injustice ».

« Réaliser la justice et lutter contre l’injustice demandent que l’on attire l’attention sur une vérité profonde : il n’y a pas de politique possible s’il n’y a pas un sens aigu de la responsabilité » (…) et « il n’y a pas de responsabilité s’il n’y a pas de vérité ».

Dans ce message, nos Pères évêques, sont revenus sur les réformes institutionnelles, les élections locales, la limitation du mandat présidentiel, l’égalité de traitement des citoyens, l’appel à combattre l’impunité et à promouvoir le dialogue.

Mais, « il est souhaitable que le langage de la politique et de la diplomatie se laisse aussi inspirer par la miséricorde, qui ne donne jamais rien pour perdu », convie le Pape François, dans son message pour la 50e Journée mondiale des communications sociales qui sera célébrée le dimanche 08 mai prochain à travers le monde.

Dans ce message dont le thème est « Communication et miséricorde : une rencontre féconde », le Pape affirme : « la communication a le pouvoir de créer des ponts, de favoriser la rencontre et l’inclusion, enrichissant ainsi la société. Comme il est beau de voir des personnes engagées à choisir avec soin des paroles et des gestes pour dépasser les incompréhensions, guérir la mémoire blessée et construire la paix et l’harmonie. »

Dans le même sens que le Pape François et les Évêques du Togo, la Commission Diocésaine Catholique pour les Communications Sociales (CDCCS) de Lomé a récemment renforcé les capacités des agents pastoraux en vue de l’utilisation des médias sociaux au service de l’évangélisation et du dialogue entre les communautés. C’était à l’occasion d’un colloque organisé les 23 et 30 avril dernier à Lomé.

« Les médias pour une culture de paix » était le refrain quotidien et le sens de l’engagement de Robert Molhant, communicateur catholique belge, rappelé à Dieu le 11 avril dernier, à l’âge de 76 ans, à Bruxelles. Il était non seulement un serviteur toujours disponible, mais surtout un passionné de cinéma et un homme de vision et de dialogue.

L’Eglise-famille de Dieu au Togo, poursuit ses actions sur le chantier de la pastorale familiale. D’où la mise en place du Tribunal ecclésiastique interdiocésain de Lomé (TEIL) dont le lancement officiel a eu lieu le 20 avril dernier. Cette instance a pour mission de connaître les éventuelles causes en nullité de mariage. Mais en attendant l’ouverture d’éventuels procès par ledit tribunal, la chrétienté rend grâce au Seigneur pour les 50 ans de sacerdoce de Mgr Ambroise Djoliba, évêque émérite de Sokodé, et les 40 ans d’épiscopat de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, archevêque émérite de Lomé.

Charles Ayetan

In Présence Chrétienne N° 240 du jeudi 5 mai 2016 p.1

Publicités

La Une du journal Présence Chrétienne n°225 de février 2015

Editorial : Que la sagesse guide nos pas !

UNE_Presence_Chretienne_N225_fbPendant ce mois de février 2015, et en cette Année de la vie consacrée, toutes nos pensées sont tournées vers toutes celles et tous ceux qui se sont abaissés en se faisant serviteurs  pour suivre la voix  du Dieu-Trinité, Marie, et la voie de la vie chrétienne tracée pour eux par l’Eglise. Le 2 février dernier, à l’occasion de la fête de la vie consacrée, le pape François a rappelé un des trois conseils évangéliques qui marquent la vie consacrée : l’obéissance, la docilité spirituelle à l’Esprit Saint. Une obéissance et une docilité « concrètes » qu’il décline en quatre points : « docilité et obéissance à un fondateur, docilité et obéissance à une règle concrète, docilité et obéissance à un supérieur, docilité et obéissance à l’Église ».

Notre Eglise-famille de Dieu au Togo va accueillir du 5 au 8 mars 2015 le Forum de la vie consacrée organisé par la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO), une rencontre qui va baliser la voie jusqu’à la XIVe assemblée générale ordinaire du synode des évêques, convoquée du 4 au 25 octobre 2015 au Vatican par le pape François qui appelle l’Église à réfléchir à la famille en vue de la préparation de ce deuxième Synode sur la famille. Que la lumière du Christ guide nos pas !

Ça y est ! Les Togolais pourraient se rendre aux urnes au plus tard le 5 mars, selon la Cour constitutionnelle ; à la mi-avril, selon le ministre de l’administration territoriale Gilbert Bawara, pour choisir celui qui va présider aux destinées du pays pendant les cinq prochaines années. Même si pour l’heure, la date n’est pas précisée, les Togolais, eux, retiennent leur souffle face à la fièvre du piétinement des réformes constitutionnelles et institutionnelles qui s’est emparée du  pays, et qui laisse augurer le renvoi des réformes aux calendes grecques. Ce sera avec résignation ou amertume que les électeurs iront donc s’aligner sous le soleil pour voter ceux qui se seront proposés comme candidats pour occuper le fauteuil suprême. Dommage ! Nous devons afficher notre responsabilité d’une conscience éclairée, pour faire le choix de la sagesse pour que la prochaine présidentielle se déroule   dans la transparence et dans la paix. C’est d’ailleurs le premier souci de notre Eglise-famille de Dieu   qui, à travers la voix du président de la Conférence des Evêques du Togo, est préoccupée par ce grand rendez-vous politique. « Que le Christ Sauveur, le Prince de la Paix qui a réconcilié l’humanité pécheresse avec son Père, touche les cœurs afin que la course au pouvoir soit plutôt la course pour le développement, la justice et la paix pour notre pays. Une course qui met le Togolais debout dans sa dignité d’enfant de Dieu », écrit Mgr Benoit Alowonou. Croisons donc les doigts pour que  les  dérapages qui malheureusement s’invitent souvent avant, pendant et après les scrutins soient évités cette année au Togo.  Que la sagesse guide donc nos pas !

Sylvestre Amévi Dabla

La Une du journal Présence Chrétienne n°224 de janvier 2015

UNE_Presence_Chretienne_n224Editorial : Construire la confiance en 2015

Janvier, mois de vœux et de messages à tous ceux qui nous sont chers. Au Togo, nos Pères Evêques n’ont pas dérogé à la tradition en adressant aux fidèles chrétiens des vœux pour une  année bonne, heureuse, fructueuse et porteuse de beaucoup de paix dans tous les  cœurs. A Rome, pour l’année 2015, c’est par un tweet que le Pape François donne le ton : «Tant de personnes innocentes et tant d’enfants souffrent dans le monde ! Seigneur, donne-nous ta paix ! » Oui, le monde a besoin de paix pour se construire. D’ailleurs dans  son message du                1er janvier, journée mondiale de la paix, placée sous le  thème: « Non plus esclaves, mais frères », le pape lance un  appel contre les esclavages modernes et il demande à la communauté internationale un « engagement commun pour vaincre l’esclavage ». Ce cri du cœur du Saint-Siège nous interpelle tous à une prise de conscience pour nous rappeler que les valeurs fondamentales pour l’avenir de l’humanité passent par la  paix, le respect réciproque, la solidarité avec les plus nécessiteux.

Pour nous chrétiens, l’année 2014 a été marquée par d’importants événements d’Eglise au Togo et hors de nos frontières. Au Togo, nous avons accueilli pour notre pays, un saint patron et un saint patron secondaire, saint Jean-Paul II et Saint Jean XIII,  et pleuré le   rappel à Dieu   de  Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron. Le Saint-Siège a vibré au rythme du synode sur la famille du 5 au 19 octobre 2014. L’Eglise romaine se réjouit de cinq voyages « enthousiasmants » du pape : le pèlerinage en Terre Sainte (24-26 mai), puis le voyage apostolique en Corée du Sud (13-18 août), ensuite il y eut « la dimension européenne », avec l’Albanie (21 septembre), la visite aux institutions européennes à Strasbourg (25 novembre).  Enfin, la dimension interreligieuse, « très marquante cette année », avec la Turquie (28-30 novembre), où « le dialogue interreligieux a trouvé sa concrétisation ». On peut donc se réjouir de la forte amitié nouée ici et là et le signe de l’espoir pour le renforcement de l’œcuménisme à travers le monde. Même si l’Afrique n’a pas été visitée par le pape François en 2014, elle se réjouit aujourd’hui de l’annonce des noms deux cardinaux africains électeurs,  l’archevêque d’Addis-Abeba (Ethiopie) et l’évêque de Santiago de Cabo Verde (Archipel du Cap Vert) sur la liste des  20 nouveaux cardinaux que le pape « créera »  le 14 février prochain.

Avec 2015,  Année de la vie consacrée, une nouvelle page d’histoire s’ouvre devant nous. Notre Eglise-famille de Dieu au Togo se prépare déjà à accueillir du 5 au 8 mars 2015 le Forum de la vie consacrée organisé par la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO). Accompagnons aussi nos pères synodaux par la prière jusqu’à la XIVe assemblée générale ordinaire du synode des évêques, convoquée par le pape François du 4 au 25 octobre 2015 au Vatican, sur le thème : « La vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain ».

Construisons la confiance en faisant des gestes de fraternité à l’égard de ceux qui nous tendent la main : les personnes victimes de l’asservissement, les affamés de la terre qui réclament dignité, et  non l’aumône, les malades affectés du virus Ebola, etc. Toute nouvelle année est une année d’espérance. Alors que tout ce qui fut bien en 2014 soit encore meilleur en 2015. En vous souhaitant une nouvelle année heureuse et sereine, la direction et la rédaction de Présence Chrétienne adressent à vous tous un  salut cordial et fraternel et vous invitent à prier pour tous ceux qui ont besoin de vous et nous pour les mettre en confiance.    Que la main de Dieu repose sur nous et nous accompagne !

Sylvestre Amévi Dabla

La Une de Présence Chrétienne n°223 de décembre 2014

Éditorial : Belle moisson avant Noël

Presence_Chretienne-223_Une_webL’année 2014 égrène ses derniers jours qui vont nous conduire à une nouvelle année. 2015 est l’année de la vie consacrée qui s’achèvera le 2 février 2016, Journée mondiale de la vie consacrée. Nous vous invitons à découvrir dans le présent numéro le message de la Conférence des Evêques du Togo pour l’année de la vie consacrée 2015, dont l’ouverture officielle a été célébrée au Vatican le 30 novembre 2014. Ce message invite à rendre grâce ensemble pour ce don précieux fait à l’Église et au monde qu’est la vie consacrée.

Vous aurez à découvrir également dans notre présente publication la première partie du dossier que nous ouvrons sur «La coopération missionnaire de tous les baptisés » qui nous permettra de définir cette coopération missionnaire, son contenu, ses dimensions et les problématiques qui s’y greffent. Nos diocèses ont eux aussi voix au chapitre avec les échos de la célébration de la fête du Christ-Roi par la communauté chrétienne de Liligodo à Gbatopé, la fin du pèlerinage terrestre du Père Henri Ajavon, ancien curé de la paroisse saint Dominique Savio d’Anfamé, la 22ème Assemblée Générale de l’Union des Supérieurs Majeurs du Togo pour l’archidiocèse de Lomé ; des vœux perpétuels et une ordination   presbytérale   à Dzogbegan sans oublier le onzième pèlerinage marial à Kpimé Séva pour le compte du diocèse de Kpalimé. Le diocèse d’Atakpamé a bougé au rythme d’une course des jeunes de la ville épiscopale et de la clôture de la célébration du bicentenaire de la naissance de Mgr Melchior de Marion-Brésillac, Fondateur de la Société des Missions Africaines. A Kara, le diocèse n’avait eu d’yeux que pour le Renouveau Charismatique Catholique et Jean Pliya en campagne d’évangélisation, la Journée de l’Œuvre du mouvement des Focolaris, les 25 ans de vie monastique du frère prieur Bernard Anate, les premiers pas dans la vie monastique et le renouvellement de vœux d’autres frères. Dans le diocèse de Dapaong, tous les regards étaient tournés vers Sadori, démembrement de la paroisse Saints Pierre et Paul de Mango, où la Société du Verbe Divin a une nouvelle charge. Nous n’oublions pas bien entendu tout ce qui se fait sans tambour ni trompette pour la bonne marche de l’Eglise famille de Dieu au Togo.

Un regard sur le continent nous permet d’apprécier le merveilleux travail abattu par le père Bernard Kinvi à Bossemptélé, une petite ville de Centrafrique, son premier poste d’affectation après son ordination pour apaiser les cœurs meurtris des anti-balaka et des séléka.

C’est dans cette ambiance que depuis le dimanche 30 novembre, nous sommes dans le temps de l’Avent, temps liturgique de préparation à Noël que nous attendons les bras chargés d’espoir.

Sylvestre Amévi Dabla

Journal Présence Chrétienne N°223 du jeudi 04 décembre 2014, p.1

La Une de Présence Chrétienne N°222 de novembre 2014

Éditorial du journal Présence Chrétienne, n°222 du 06 novembre 2014

Le synode de la famille pour une vision et un langage nouveau

La Une de Présence Chrétienne N° 222 du jeudi 6 novembre  2014

La Une de Présence Chrétienne N° 222 du jeudi 6 novembre 2014

Face aux défis auxquels les familles chrétiennes sont aujourd’hui confrontées, l’Eglise perçoit la nécessité de mener des réflexions sur les grandes questions qui minent nos foyers. C’est à cet effet que Rome a abrité du 5 au 19 octobre dernier la IIIème Assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur la famille. On peut retenir comme   dénominateur commun de cette rencontre : le désir de servir la famille, de promouvoir la famille et surtout de “sortir”, comme dit le pape François, pour guérir spécialement ceux qui souffrent. Les réflexions ont donc permis de poser des questions et d’indiquer des perspectives que les Églises locales devront faire mûrir   durant l’année qui nous sépare de l’Assemblée Générale Ordinaire du Synode des évêques, prévue en octobre 2015. Les évêques mettront à profit ce temps pour poursuivre leur travail sur les défis de la famille aujourd’hui quand bien le synode n’a pas dégagé de majorité sur trois paragraphes litigieux du Rapport final portant sur la communion sacramentelle aux personnes divorcées et remariées, la communion spirituelle et l’homosexualité. Voilà qui témoigne à suffisance de la vitalité de l’Eglise.

Tournons cette page pour en ouvrir une autre qui a trait à l’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. Le pape François appelle à n’épargner aucun effort pour la stopper tout en exprimant sa proximité aux personnes touchées par cette maladie. Il rend hommage à tous les soignants et volontaires « qui se prodiguent héroïquement » auprès des malades. Chez nous, la Conférence des Evêques du Togo invite tous les fidèles à prier, à adopter les mesures de prévention recommandées et à participer à la campagne de sensibilisation sur le sujet. Comme pour témoigner de la réceptivité de ce message, l’OCDI Caritas Lomé a profité des tours de distribution de fourniture scolaires dans certaines zones rurales pour réveiller les esprits sur les dangers liés à cette maladie.

Nous vous invitions à découvrir dans le présent numéro de Présence chrétienne, outre les articles sur le synode de la famille à Rome ; la troisième et dernière Session ordinaire de l’an 2014 de la Conférence des Évêques du Togo à Kara ; au Burkina Faso le cardinal Philippe Ouédraogo appelle à une neuvaine de prière pour la paix ; les intentions de prière du pape François pour le mois de novembre 2014 ; la nomination de 30 nouveaux membres de Commission Théologique Internationale dont le T.R.P Laurent Kpogo, Vicaire Général de l’Archidiocèse de Lomé et Professeur d’Ethique au Grand Séminaire Interdiocésain St Jean-Paul II de Lomé ; les 40 ans de carrière de Jimi Hope marqués par un concert live ; le jubilé d’or de vie consacrée de la Sœur Josée Bringel de la Divine Providence de Ribeauville. Que tous nos vœux de succès les accompagnent.

Sylvestre Amévi Dabla

La Une du journal Présence Chrétienne, octobre  2014

Présence Chrétienne N°221 du jeudi 2 octobre  2014

Dans ce numéro, vous lirez entre autres articles :

  • Position des Eglises sur les affaires politiques en R.D. du Congo et au Togo
  • Synode des Evêques : La famille, des défis à l’espérance
  • Décret de nomination dans les diocèse de Lomé, Atakpamé et Kpalimé

Editorial : Retraite utile et bien méritée 

La Une de Présence Chrétienne N° 221 d'octobre  2014

La Une de Présence Chrétienne N° 221 d’octobre 2014

Comme il est de coutume au cours du mois de septembre, des décrets et décisions de nomination à des postes et responsabilités ont été pris dans la vigne du Seigneur au Togo avec des changements, des reconductions à des charges, des départs pour les études ou encore à la retraite. Sur les traces du Seigneur qui continue d’envoyer dans le monde entier ceux qu’il a choisis et consacrés pour annoncer l’Evangile de l’amour, nos pères évêques en ont fait de même. Dans l’exhortation de l’un d’eux, il faut être « prêt à aller partout où l’Eglise, par le ministère de l’évêque, vous envoie. » Un autre évêque précise : « J’invite chacun de vous à voir dans la tâche qui lui est confiée un appel que Dieu lui adresse en faveur de son Peuple. » Et un troisième de rassurer : « confions nos personnes et l’ensemble de notre Eglise-Famille à la garde et à la protection de la Bienheureuse Vierge Marie. »
A Présence Chrétienne, nous joignons nos voix à celle de l’archevêque de Lomé pour remercier infiniment le Très Révérend Père Pierre Dovi N’Danu-Alipui (Vicaire Episcopal) qui, après 54 ans de sacerdoce et à sa demande, bénéficie d’une Retraite utile et bien méritée. Nous saluons son abnégation au service du peuple de Dieu et de la nation togolaise. Nous vous savons à nos côtés pour guider nos pas. Nous ferons en sorte que votre retraite ne soit pas un rejet de cercle des paroissiens, des parents, des amis et tous ceux qui vous sont chers.
La roue de l’histoire tourne. Avec elle des événements repères. Le 1er octobre dernier, la Conférence des Evêques du Togo, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo ont lancé un appel à l’ensemble des acteurs politiques à tout mettre en œuvre, afin que la loi portant réformes politiques soit réexaminée et adoptée par le Parlement. Ailleurs sur le continent la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a catégoriquement rejeté l’idée de révision de l’article 220 de la constitution du pays garantissant l’alternance au sommet de l’Etat congolais. L’Eglise a donc son mot à dire sur la gestion de la démocratie dans nos pays.
Le dimanche 28 septembre dernier, le pape François était aux côtés de dizaines de milliers de personnes du troisième âge venues du monde entier, place Saint-Pierre, à l’initiative du Conseil pontifical pour la famille. La grande leçon à retenir c’est cette préoccupation du pape qui reconnait que les personnes âgées n’ont pas toujours de famille pour les accueillir, d’où le bien-fondé des maisons de retraite mais que ces maisons ne soient pas des prisons. Il rappelle qu’il ne doit pas exister d’instituts où les personnes âgées sont oubliées, cachées, négligées. Entourons-les donc de notre chaleur et de notre affection. Ne les oublions pas non plus au cours du synode sur la famille qui se penchera du 5 au 9 octobre à Rome sur les problèmes inhérents au sacrement du mariage et à la famille. Ne les oublions pas non plus au cours de ce mois du rosaire.

Sylvestre Amévi Dabla

Historique du journal Présence Chrétienne

logo-presence_blog1.jpg

Créé le 7 janvier 1960, le journal Présence Chrétienne parut pour la première fois le 1er février 1960, avec un tirage de 2000 exemplaires. De périodicité mensuelle, ce Périodique catholique togolais d’information et de formation a pour devise : « Servir – Unir – Bâtir ». « Cet organe de presse catholique aiderait à la fois la jeunesse et l’élite togolaise à réfléchir sur les problèmes qui se posent à eux à la veille de l’indépendance du Togo », avait déclaré le R.P. Alexis Oliger, fondateur et directeur de la publication de Présence Chrétienne. Déjà à sa création, ce journal d’information et d’opinion publiait non seulement des informations religieuses, mais abordait également les questions sociales, économiques, culturelles, politiques.

Le but du nouveau périodique se résumait ainsi : « que la pensée chrétienne soit présente aux problèmes, à l’évolution, à la marche vers l’indépendance et à l’édification d’une nouvelle nation ». Le premier éditorial écrit par le Père Alexis Oliger traça clairement la route : « le grand devoir : présence active et efficace de tous dans la construction de la cité ». Le journal améliora progressivement sa présentation avec de nouveaux clichés de qualité. Dès janvier 1961, il s’affermit et devient bi-mensuel avec son titre en couleur rouge.

Bien plus tard, le R.P. Patrice Colley prendra la relève de la direction du journal Présence Chrétienne jusqu’à en 1975, année au cours de laquelle finalement le journal fut mis en veilleuse en raison des difficultés financières entre autres.

Pendant cette période de mis en veilleuse, Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron, archevêque de Lomé d’alors avait créé en 1976 un comité d’étude et de réflexion chargé de chercher les voies et moyens pour la relance du journal. Ce comité avait effectué un  travail d’arrache pied mais qui est resté sans suite favorable. Plusieurs années ont donc passé sans parution du journal.

Sous l’épiscopat de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, alors archevêque métropolitain de Lomé et évêque chargé des moyens de communications sociales au sein de la Conférence des Evêques du Togo (C.E.T.), et sur décision de la C.E.T., le journal Présence Chrétienne allait reprendre vie au cours de l’année 1994. Ainsi le premier numéro de « Présence Chrétienne, nouvelle série » parut-il le 4 mars 1994 avec un tirage de 3000 exemplaires. Depuis 1994, ce journal est dirigé par le Très Révérend Père Pierre Dovi N’Danu-Alipui, journaliste de formation et Directeur de Publication.

Charles Ayetan